Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!

,




Le rituel du vote du projet présidentiel, le plus souvent, dans un parti, tient de l'exercice oecuménique.
Les foires d'empoigne se règlent d'ordinaire en amont et le jour J, chacun sourit en passant le plat.


Las, si le projet du Nouveau Centre (NC) a été adopté à la quasi-unanimité du conseil national, dimanche 20 novembre à la Maison de la chimie à Paris, la réunion s'est révélée détonante. Plus que le programme, ce sont les divergences sur l'opportunité même d'une candidature à la présidentielle du président du parti, Hervé Morin, qui ont occupé le devant de la scène.

Dans cette formation politique arrimée à la majorité, créée par les élus de l'ancienne UDF qui n'ont pas voulu suivre François Bayrou au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle de 2007, le débat stratégique fait rage. M. Morin, ancien ministre de la défense (de mai 2007 à novembre 2010) de Nicolas Sarkozy, prévoit d'annoncer sa candidature dimanche 27 novembre, au pied du pont de Normandie, dans sa région.

Et ses opposants, parmi lesquels se comptent la plupart des ténors du Nouveau Centre, qui souhaitent se ranger dès le premier tour derrière Nicolas Sarkozy, lui mènent la vie dure.

Dimanche, à la tribune, François Sauvadet, le ministre de la fonction publique, a porté la voix des opposants.

Poursuivant ainsi un travail de sape mené depuis longtemps par voie de presse. "Nous avons un message à porter, nous avons une voix singulière à faire entendre (...). Mais la question qui nous est posée, c'est celle de la méthode que nous retiendrons pour permettre à nos convictions (...) de trouver un prolongement dans l'action que nous aurons à conduire pendant cinq ans au service des Français", a pointé M. Sauvadet.

"Nous avons, cher Hervé, un désaccord qui tient au fond à une question simple : l'avenir de notre formation se jouera-t-elle au soir du premier tour de l'élection présidentielle ou au soir du deuxième tour des législatives ?", a-t-il ajouté.

Source  LeMonde.fr







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!