Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!






Les dirigeants des huit pays les plus industrialisés et ceux de l'Union européenne ont du pain sur la planche à l'occasion du G8 de Camp David, aux Etats-Unis. Au menu de leur rencontre : croissance, austérité, crise de la dette en Europe, Iran, Syrie... Mais c'est aussi l'occasion pour les chefs d'Etat de plaisanter, en marge du sommet, et de faire leur com'. Revue de détails du côté cocasse du G8 à l'occasion des premiers pas de François Hollande sur la scène internationale.

Les cheeseburgers de Chicago

Avant le sommet du G8 à Camp David, François Hollande a été reçu, vendredi 18 mai, à la Maison Blanche pour une rencontre avec Barack Obama. Un entretien de près d'une heure, chaleureux selon les deux présidents. Et cela s'est reflété lors de la conférence de presse conjointe qui a suivi leur entretien. Barack Obama a montré sa connaissance de la biographie de François Hollande. "Il a passé du temps aux Etats-Unis, il a étudié les fast-food même s'il a décidé de se dédier à la vie politique, j'attendrai avec impatience son avis sur les cheeseburgers de Chicago [ville où se tiendra le sommet de l'Otan]". Le président américain, très décontracté, continue de blaguer : "Je l'ai averti que maintenant qu'il est président, il ne pourra plus se déplacer en scooter à Paris...! Je le sais, car ici les services de protection me l'interdisent".

A l'aise, le président français lui renvoie la balle. "Je veux ne rien dire qui puisse laisser penser que les cheeseburgers pourraient avoir quelque défaut que ce soit. Quant au véhicule qui était jusqu'à récemment le mien, j'espère ne pas avoir à l'utiliser avant longtemps."




"François, on avait dit que tu pouvais enlever la cravate !"

Visiblement, le président français ignore la règle tacite : pendant le dîner d'ouverture du G8 à Camp David, vendredi soir, on ne porte pas de cravates. Tous les dirigeants l'ont respectée, sauf lui. Ce qui lui vaut les moqueries gentilles du président américain. "François, on avait dit que tu pouvais enlever la cravate !", s'est écrié le président américain. François Hollande a répondu en anglais: "pour ma presse !" "Pour ta presse, il faut que tu présentes bien", a convenu le président, alors qu'une haie de photographes immortalisait cette arrivée.




• Merkel et Cameron vont se faire un plateau télé

Il n'y a pas que la crise économique dans la vie, il y a le football aussi. David Cameron et Angela Merkel vont délaisser les travaux du G8 pour regarder ensemble la finale de la Ligue des champions samedi entre Chelsea et le Bayern de Munich.

Selon un haut responsable américain, des arrangements ont été trouvés pour que le Premier ministre britannique et la chancelière allemande puissent suivre la rencontre depuis la salle de cinéma de la résidence présidentielle de campagne dans le Maryland. Ce responsable n'a pas précisé si le président Barack Obama, hôte du sommet des dirigeants des huit pays les plus industrialisés, s'intéresserait lui aussi à cette rencontre qui, compte tenu du décalage horaire, débutera à 14h45 (20h45 à Paris), sur la côte Est des Etats-Unis.

• La "girlfriend" de Hollande intrigue l'Amérique

Le G8 de Camp David est aussi l'occasion pour Valérie Trierweiler de faire ses premiers pas internationaux de "First Lady". La journaliste et compagne du président François Hollande devait au cours de son séjour américain participer à toutes les manifestations officielles des épouses. La Maison Blanche l'a fait savoir : pas de problème de protocole pour accueillir la compagne de François Hollande.

Pour les médias américains, la journaliste de 47 ans "futée et talentueuse", deux fois divorcée et mère de trois enfants, est chic, élégante, ressemble à Lauren Bacall ou Katharine Hepburn.

Mais surtout, le couple est le premier "non marié" à occuper l'Elysée. La presse américaine s'est jetée sur son dictionnaire de synonymes. Valérie Trierweiler est devenue au choix "girlfriend" pour CNN, "spouse", "partner", "companion" (conjointe, compagne) pour les autres. "Sacre bleu !", lançait vendredi USA Today au sujet du couple présidentiel qui est "unmarried" (pas marié).







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!