Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





Blum : A tort ou à raison, vous êtes considéré comme l'un des inspirateurs des primaires au PS. Vous en félicitez-vous ou le regrettez-vous ?



Olivier Ferrand : Terra Nova, la fondation politique que je préside, est en effet à l'origine intellectuelle des primaires. L'idée a été élaborée dans le cadre d'un rapport confié à Olivier Duhamel publié en août 2008. Puis, nous avons mené la bataille de conviction avec Arnaud Montebourg au sein du Parti socialiste, et les militants du parti ont adopté les primaires à plus de 70 %, lors d'un référendum interne.



Oui, je me félicite de l'organisation de ces primaires ! Les primaires vont conférer un droit démocratique nouveau aux citoyens. Jusqu'ici, les Français pouvaient choisir leur président dans le cadre de la présidentielle.



En 2007, ils ont pu choisir entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. Mais les Français de gauche n'ont pas choisi Ségolène Royal, c'est le Parti socialiste et ses militants qui l'ont désignée.



Pour la prochaine élection, les Français pourront choisir non seulement leur président, mais également qui sera leur représentant à l'élection présidentielle, qui portera leurs couleurs, et quelle sera sa ligne politique. C'est une avancée de la démocratie représentative, et c'est une avancée importante.



Hector : Les primaires au PS ne sont-elles pas seulement, et finalement, qu'une course aux petites formules pour faire du buzz ?



Non, bien sûr. La gauche a, depuis le départ de Lionel Jospin en 2002, un problème de leadership : il n'y a plus de "leader naturel" qui s'imposerait aux autres.



La primaire répond à cet enjeu en fournissant une procédure pour permettre de désigner un leader parmi les prétendants au leadership.



Cette procédure est la plus adaptée au régime présidentialiste français de la Ve République, puisqu'elle permet de choisir en gros avec le même thermomètre que la présidentielle et au même moment que la présidentielle, le candidat de la gauche.
Source : LeMonde.fr









Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!