Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!

,




On reste groupé ou c’est la porte ! C’est un peu le message de Jean-François Copé qui annonce mercredi 7 septembre des sanctions envers Pierre Charon, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy.

Celui-ci a en effet présenté une liste dissidente aux sénatoriales face à celle de Chantal Jouanno. Une initiative qui n’est pas du goût du secrétaire général de l’UMP.

Ce dernier affirme s’appuyer sur les textes : « A partir du moment où il fait une liste dissidente, on sera amenés à appliquer les statuts. Or, les statuts prévoient des mesures de suspension ou d’exclusion temporaire », a-t-il déclaré sur Europe 1.

Il faut dire que les propos du dissident Charon n’ont pas plaidé en sa faveur. Il avait minimisé l’impact de sa dissidence sur le résultat des élections, en affirmant que Chantal Jouanno serait quoi qu’il arrive élue : « Qu’elle soit sur les tatamis ou au lit, elle est tête de liste.

Elle sera donc élue ! Moi, c’est un peu différent (…) Il y a des élus et des nommés ».

Pas sûr que l’ancienne championne de karaté devenue ministre des Sports apprécie.

Pierre Charon a par ailleurs annoncé qu’il « démissionnait de (ses) fonctions auprès du ministre de la Ville, en charge du Grand Paris » pour se consacrer à la campagne.

Source : Le nouvel Observateur







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!