Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





L'annonce faite par Nicolas Sarkozy, dans Le Figaro Magazine du 11 février, de rendre "obligatoire", pour le demandeur d'emploi, le suivi d'une "formation qualifiante" après "quelques mois" de chômage viendrait, si elle se concrétisait, durcir un arsenal déjà contraignant.


Dans le projet de M. Sarkozy, le demandeur d'emploi devrait ensuite accepter "la première offre d'emploi correspondant au métier" pour lequel il a été formé.

Ce dispositif rappelle celui de l'offre d'emploi dite raisonnable, actuellement en vigueur. Et qui peine à s'appliquer.

La loi du 1er août 2008 relative aux "droits et devoirs des demandeurs d'emploi" constitue la dernière grande réforme en la matière. Elle avait été très critiquée par les syndicats, notamment au regard des sanctions prévues à l'encontre des allocataires de l'assurance chômage qui refuseraient deux offres d'emploi dites "raisonnables".

Les syndicats jugeaient que ce dispositif faisait peser une suspicion de fraude sur les allocataires.

Concrètement, aujourd'hui, lors de son inscription à Pôle emploi, le demandeur d'emploi définit, avec un conseiller de l'agence, son projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE), qui est actualisé ensuite tous les trois mois. Le PPAE définit les caractéristiques de l'emploi recherché : qualification, nature du contrat (à durée indéterminée ou déterminée, à temps plein ou partiel), salaire attendu, zone géographique souhaitée.

Source LeMonde.fr







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!