Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





En France, la gauche n'arrive aux responsabilités que dans la crise. Elle ne se voit pas confier le pouvoir simplement pour gérer, mieux gérer ou gérer plus justement, ce qui serait déjà beaucoup, mais aussi pour sortir le pays d'une impasse et répondre à l'attente d'un profond changement dans la société.




La gauche gère, et souvent mieux que la droite, mais c'est sur la transformation qu'on l'attend. Pour elle le pouvoir est toujours une invention, sur le fond, les politiques à conduire, comme sur la forme, l'exercice du pouvoir.

La victoire de 2012 ne déroge pas à la règle. La crise est là, multiforme, elle est abyssale pour nos finances publiques et notre commerce extérieur, terrifiante pour notre industrie saignée de 700 000 emplois en dix ans, dégradante pour notre rôle en Europe où nous n'étions plus moteur mais aligné, inquiétante pour la République, abimée par une pratique de l'opposition systématique des catégories les unes aux autres et finalement dangereuse pour la démocratie, étouffée par une ego-présidence qui n'a eu de cesse d'écarter ou de rabaisser les contrepouvoirs, les acteurs sociaux et les citoyens.

La volonté de changement des Français qui a porté François Hollande à la présidence de la République ne se résume donc pas à une alternance institutionnelle. Au-delà de la sanction d'une politique marquée par l'impuissance et l'accroissement des inégalités, c'est une question plus vaste qui a mobilisé les électeurs : que peut la politique face à la toute puissance des marchés ? Sommes-nous encore maître de notre destin, pouvons-nous choisir collectivement une autre voie que celle que l'on veut nous imposer partout en Europe, faite de toujours plus de précarité, d'austérité, de reculs sociaux, pouvons-nous sortir de la spirale du déclin tout en préservant notre modèle de société ?

Dès lors, le rôle du parti socialiste est tout aussi décisif après la victoire qu'il ne l'a été dans l'opposition pour la préparer. Sa première mission est d'abord, bien sûr, d'être rassemblé et de soutenir l'action engagée par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault pour le redressement économique, la justice sociale, l'école, la transition écologique







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!