Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





La présidente du Front national, Marine Le Pen, a qualifié dimanche les élections municipales de "nouvelle étape pour le FN", avec "peut-être 1.200 conseillers municipaux" élus.

Marine Le Pen a annoncé la victoire du FN dans au moins six villes.

Peu après 20h, la présidente du Front national a aussi confirmé l'élection de "six maires pour l'instant".

CARTE INTERACTIVE ►►► Retrouvez les résultats des municipales dans toutes les communes de France avec notre moteur de recherche en cliquant ici

"Le Front national bouscule aujourd'hui le duo traditionnel UMP-PS: il faut désormais compter avec une troisième grande force politique dans notre pays", a assuré Marine Le Pen. "On a fait peur aux gens: ils verront que les maires FN vont améliorer la situation de leur ville", a-t-elle encore affirmé, observant que le rassemblement Bleu marine "a réussi à agréger à lui des gens qui viennent de droite comme de gauche" et à progresser de "plus de dix points entre les deux tours".

Onze villes gagnées, défaites des cadres


Parmi les villes gagnées par le parti frontiste, Béziers, remporté par un candidat soutenu par le FN, Robert Ménard. "Ce soir, Béziers se libère de vingt années de mauvaise gestion. Mais c'est une libération joyeuse, positive. Ce n'est pas la victoire d'un parti, ce n'est pas la victoire de la moitié de la ville sur l'autre, c'est une victoire sans vaincu car c'est une victoire républicaine dans une élection démocratique", a-t-il déclaré

Par ailleurs, le parti d'extrême droite l'emporte à Fréjus (Var), Villers-Cotterêts (Aisne), Le Pontet (Vaucluse), Beaucaire (Gard), le Luc (Var), Hayange (Moselle) et Cogolin (Var). Victoire également à Mantes-la-Ville (Yvelines), et la mairie du septième secteur de Marseille (Bouche-du-Rhône) sont prises par le FN.. Avec la victoire de Steeve Briois à Hénin-Beaumont, au premier tour, la semaine dernière, cela porte à  onze le nombre de mairies FN, une première depuis la création du mouvement en 1972.
Certains de ses cadres s'inclinent en revanche dans les villes où ils étaient candidats. C'est le cas de Gilbert Collard ou des deux vice-présidents du FN, Louis Aliot à Perpignan et Florian Philippot à Forbach. Mais pour ce dernier, "si les leaders du Front national sont battus c'est un hasard".
"Il y a d'autres résultats plus positifs, là où nous étions déjà présents avant. C'est le signe d'une implantation parce qu'il y a les mairies remportés mais aussi ce réseau très important d'élus locaux. Nous sommes aujourd'hui la seule force d'opposition", poursuit Florian Philippot.

A noter que la Ligue du Sud a remporté trois villes. Camaret-sur-Aigues (Vaucluse), Orange (vaucluse) et Bollène, là aussi dans le Vaucluse.







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!