Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!

,




Le Parti socialiste compte poursuivre son offensive contre le "président-candidat". Redoutant que le chef de l'Etat ne fasse campagne aux frais de l'Etat jusqu'à l'annonce de sa candidature, le PS a désormais focalisé ses critiques sur l'ampleur jugée par lui démesurée du dispositif mis en place pour le discours de Nicolas Sarkozy à Toulon, le jeudi 1er décembre.


François Hollande a ainsi dénoncé dimanche 4 décembre dans Le Journal du dimanche "la confusion des genres" de la part d'"un président en fin de mandat et d'un candidat en début de campagne" lors de cet événement, qui a réuni près de 5 000 invités, dont une bonne part de militants UMP venus en car.

"On ne le lâchera pas sur ce point", prévenait déja François Rebsamen, patron des sénateurs PS et proche de François Hollande, jeudi, sur France 3.

La veille, l'équipe du candidat PS avait demandé à la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) de chiffrer les sommes dépensées à l'occasion de ces récents "actes de propagande" et de déterminer si elles devaient être intégrées au compte de campagne du candidat de l'UMP.

"Nous voulons savoir quel était le coût du déplacement" présidentiel, le 25 novembre, sur le site du Tricastin (Drôme), avait notamment exigé la semaine dernière le porte-parole du parti, Benoît Hamon.

Source LeMonde.fr







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!