Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





Crédité de 1% au plus dans les sondages, Hervé Morin entend maintenir le cap de sa candidature au risque de provoquer l'éclatement de son parti, le Nouveau centre.



François Sauvadet, a récusé mercredi le soupçon d'un "putsch" contre le leader du Nouveau centre, Hervé Morin, en lui demandant toutefois de renoncer à sa candidature à la présidentielle. M. Sauvadet a annoncé sur France 2 qu'il "souhaitait la réélection" de Nicolas Sarkozy.

A la question de savoir s'il agissait en service commandé pour l'Elysée en appelant à organiser un Congrès pour pousser Hervé Morin à renoncer, l'ex-patron des députés Nouveau centre à l'Assemblée, a répondu: "Ce n'est pas un putsch qu'on est en train de faire". "
C'est mercredi que les anti-Morin devaient pour la première fois se compter.

Les chefs de file de la "rébellion" ont invité les présidents et délégués départementaux du parti à débattre à huis clos de la candidature de leur président, dans des locaux de l'Assemblée nationale, et réclamer la tenue d'un congrès extraordinaire. "Nous avons été obligés de prendre une salle plus grande", a assuré à l'AFP







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!