Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!





Rachida Dati s'est fait quelque peu chahuter, mercredi 18 janvier, à l'occasion d'un débat qui s'est tenu à Paris dans un café du 19e arrondissement.


Loin de sa mairie du 7e, l'élue de l'Ouest parisien, qui est également candidate pour les législatives de 2012 et candidate à la succession de Bertrand Delanoë à la tête de la mairie de Paris en 2014, avait accepté de débattre des problèmes de sécurité avec Ian Brossat, président du groupe communiste au conseil de Paris, face à des habitants du 19e arrondissement venus nombreux entendre et photographier l'ancienne garde des sceaux.

Interpellée sur la disparition de 400 postes de policiers, en deux ans, dans la capitale (sur 6 400), Rachida Dati, qui cumule à son mandat parisien un siège de parlementaire européen, a défendu pied à pied le bilan sécurité de Nicolas Sarkozy.

Depuis 2002, "la délinquance a baissé de 26 %" attaque Rachida Dati avant d'affirmer qu'"il n'y a pas de suppression de postes à Paris".

Une baisse pourtant reconnue par la préfecture de Police qui, par ailleurs, qualifie de "modérée" cette diminution d'effectifs policiers

"Nicolas Sarkozy s'est fait élire en 2007 sur la question de la sécurité", embraye Ian Brossat. "Dans le 18e, on constate la fermeture d'un commissariat de police et, à Paris, l'effectif policier est disposé dans la ville de manière extrêmement inégale", souligne l'élu local, soutenu par les approbations bruyantes de l'assemblée.

A Paris, le 1er arrondissement compte un policier pour 61 habitants... contre un pour 531 dans le 20e.







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!