Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!

, ,




C'est un projet présidentiel à la tonalité churchillienne que le candidat socialiste à l'Elysée, François Hollande, a présenté, jeudi 26 janvier, à la Maison des métallos, à Paris.


La France, certes, n'est pas en guerre, mais elle va mal. Jugeant la situation plus dégradée qu'il y a un an, M. Hollande se pose en artisan d'un redressement juste, censé épargner les classes moyennes et exiger des plus aisés des Français un effort accru de solidarité.
Devant la gravité de la crise "La France, écrit-il, s'enfonce dans la récession autant que dans l'austérité" , M. Hollande n'a pas hésité à revoir à la baisse ses ambitions ou celles du PS. Le nombre des emplois d'avenir (300 000 dans le projet du PS) a ainsi été ramené à 150 000.

Le programme du candidat, avec ses "60 engagements pour la France", porte la marque du réalisme et de la rigueur, même si le terme n'est pas employé. Pour ramener les finances publiques à l'équilibre en 2017, le candidat annulera 29 milliards d'euros de niches fiscales.

Vingt milliards d'euros de dépenses nouvelles sont prévus. Elles seront compensées par des économies ou un financement spécifique. "Un gros effort devra être fait très tôt dans le quinquennat", analysait mercredi soir Michel Sapin. Mais à côté de la bataille de l'urgence, la bataille de l'avenir, censée redonner confiance au pays, sera engagée dès la première année avec des réformes de structure (décentralisation, fiscalité...



M. Hollande mise sur une politique de l'offre pour restaurer la compétitivité française. Une banque publique d'investissement, orientée vers les PME, sera créée. Les régions deviendront le "pivot de l'animation économique" territoriale. Les PME seront "une priorité".







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!