Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!

,




Le PDG de Veolia Environnement, Antoine Frérot, est sur un siège éjectable et pourrait être remplacé prochainement par l'ancien ministre de l'écologie Jean-Louis Borloo, au terme d'une offensive lancée en coulisses par le patron d'EDF Henri Proglio, écrivent Les Echos et Libération, lundi 20 février.


"Dans le plus grand secret", M. Proglio, ancien PDG de Veolia resté administrateur du groupe, "se prépare à demander au conseil la tête d'Antoine Frérot", affirme le site des Echos, sans citer de sources. "Depuis le milieu de la semaine dernière, les administrateurs ont été approchés", ajoute-t-il, précisant que le patron d'EDF bénéficie dans ses démarches de l'appui d'Alain Minc, un des proches conseillers du président Nicolas Sarkozy.

Dans son édition de lundi, le quotidien économique précise que "plusieurs administrateurs du groupe de services aux collectivités demandent la tête d'Antoine Frérot".

Selon Les Echos.fr, Jean-Louis Borloo, ex-numéro deux du gouvernement Fillon, figure "en tête de liste des successeurs pressentis". Trois autres noms circulent aussi, précise le site : Augustin de Romanet, le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), appelé à quitter son poste début mars, Jacques Veyrat, ancien patron de Louis Dreyfus, et Daniel Bouton, ancien PDG de la Société générale. "M. de Romanet n'a été ni contacté, ni ne s'est porté candidat", a réagi dimanche soir un porte-parole du patron de la CDC. EDF et Veolia se sont refusés à tout commentaire.

Une rumeur qui a provoqué l'effondrement du titre du groupe Veolia Environnement qui perdait, en fin de matinée, 4,09% à 9,19 euros à la Bourse de Paris, signant la plus forte baisse du CAC 40.







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!