Actu Politique de la France ... Ads (728x90)

Info et actualité en direct - Toutes les actualités et infos !!!

,




Depuis que, le 11 décembre, Dominique de Villepin a fait l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle, il est remonté sur son cheval. L'ancien premier ministre, qui avait mis sa campagne entre parenthèses depuis l'été, s'est remis à faire des déplacements.

L'équipage est modeste, les horizons restreints, les moyens limités. Les effectifs de République solidaire, le mouvement qu'il a fondé en juin 2010 avant de s'en "libérer" un an plus tard, ne cessent de s'effilocher. Pourtant, lui fait mine d'y croire.


Jeudi 22 décembre, il effectuait une visite matinale au marché de Rungis. 6 heures : au milieu des crocs de boucher, des têtes de veau et des volailles chaponnées, M. de Villepin arpente les allées du secteur des produits carnés.

Les grossistes sont habitués à ces expéditions politiques préélectorales. L'accueil est chaleureux. L'ancien premier ministre goûte ce genre d'exercice, chiraquien en diable. "Ici, il y a des gens dont la poignée de main ne ment pas, des gens qui aiment leur métier, insiste-t-il. C'est la France qui mérite d'être reconnue et récompensée, la France de l'excellence et du travail."

A 7 heures, il s'attable au Saint-Hubert en compagnie des présidents des syndicats professionnels. Il tape sans rechigner dans les assiettes de charcuterie et de fromage, avale goulûment un verre de bordeaux. Il se ressert, s'échauffe, s'enflamme, plaide avec véhémence pour le "courage". "Nous entrons dans une période de communication et d'image alors que nous avons besoin de décisions, déplore-t-il. A un moment, il faut du courage et savoir se placer sur le terrain de l'intérêt général. Il ne suffit pas d'avoir l'air courageux, il faut être courageux."

Il juge "grave qu'on ait consacré autant d'énergie en vain pour conserver ce triple A que nous sommes en train de perdre". "Il nous faut de la rigueur, mais pas une rigueur qui nous épuise, qui nous laisse exsangues. On a besoin d'hommes et de femmes qui disent la vérité aux Français."

On a compris que l'actuel président de la République ne se range pas dans cette catégorie. "La politique, aujourd'hui, est dans la pensée magique, c'est du zozotement, poursuit-il. La question est : qui est capable de faire ?"







Enregistrer un commentaire

votre avis nous intéresse !!